On a tous des croyances limitantes qu’il faut savoir repérer et dissoudre pour se libérer de leur emprise.

Les croyances limitantes sont des pensées que l’on croit vraies et qui entravent notre pleine réussite, notre plein épanouissement.

Les fausses croyances sont des pensées toxiques car elles brident notre potentiel. Elles ont aussi un effet pervers : plus on y croit, plus on essaiera de trouver des preuves pour les justifier. Il s’agit-là d’un biais cognitif puissant.

Il me semble utile de préciser que tout le monde connaît ce genre de pensées à un moment ou à un autre.

Même les personnes qui réussissent ou qui semblent inébranlables ont leurs moments de passage à vide. Elles aussi sont parfois la proie de croyances restrictives, qui les font douter et manquer de confiance en elles-mêmes.

Exemples de croyances limitantes

  • Si je m’affirme, l’autre va m’en vouloir
  • Si je refuse, je vais le/la perdre…
  • Si je refuse cette offre, je vais passer à côté de quelque chose de bien
  • Si j’exprime mon véritable souhait, je vais passer pour quelqu’un de “pas sympa”
  • Si je dis non, je vais le regretter
  • Si je refuse, on ne me re-proposera plus…
  • Si je ne dis pas oui à sa demande, alors l’autre ne va pas m’aimer
  • Si je dis non, je n’aurai plus d’autres occasions de dire oui
  • Si je refuse, je vais passer pour quelqu’un qui a mauvais caractère
  • Je ne peux pas dire la vérité parce qu’on va me juger …
  • Je ne prendrai pas le risque d’aimer cette personne, car je pourrais en avoir le cœur brisé…
  • Je ne peux pas demander ce que je veux, parce que j’aurais trop peur du refus et de me sentir rejeté
  • La vie est dure.
  • On ne peut pas faire confiance aux autres
  • Je n’ai pas de chance dans la vie
  • Réussir ? Ce serait trop beau…
  • On ne peut pas tout avoir dans la vie.
  • Pour être aimé, je dois faire plaisir aux autres.
  • Il faut travailler dur pour y arriver.
  • Il faut souffrir et faire beaucoup d’efforts pour réussir.
  • Je suis trop vieux ou trop vieille pour apprendre.
  • Je ne suis pas digne d’y arriver.
  • Le succès finit toujours par monter à la tête.
  • Je n’ai pas le droit à l’erreur.
  • Se tromper c’est un échec insupportable.
  • Le bonheur n’est pas pour moi
  • Je n’y arriverai jamais.
  • Si je suis riche, je vais être snob et je vais attraper la grosse tête.
  • Il faut se couvrir l’hiver ça donne la grippe.
  • L’argent c’est sale.
  • Le temps, c’est de l’argent.
  • Je n’ai pas le droit à l’erreur.
  • C’est trop beau pour être vrai !
  • Je ne peux pas faire confiance aux gens parce que j’ai déjà été trahi…
  • Je ne peux pas poursuivre mes rêves parce que je ne sais pas ce que je ferais si j’échouais…”
  • Etc…

Méthode pour se libérer des croyances limitantes

Voici une bonne technique en 6 étapes pour vous libérer de vos croyances restrictives :

1- Est-ce que cette croyance est vraiment toujours vraie ? Donnez des contre exemples.

2- A quoi vous sert cette croyance ? De quoi vous protège-t-elle ? Et que vous permet-elle ?

3- Que vous coûte cette croyance ?

4-En quoi vous appartient-elle en propre, de qui la tenez-vous ?

5- Que ressentez-vous si vous cessez de croire à cette croyance ? Qui seriez-vous sans cette croyance ?

6- En quoi l’inverse cette croyance est-elle également vraie ? Qu’est-ce que l’inverse de cette croyance rendrait possible sur vous ?


Une belle histoire de croyances limitantes

Vous connaissez le Colonel Sanders : le fondateur et l’ambassadeur du Kentucky Fried Chicken (KFC) ? (Sources: La biographie du Colonel Sanders )
Saviez-vous qu’avant que Sanders ne devienne le fameux Colonel, il avait été successivement : un fermier, un pompier suppléant, un chauffeur de locomotive, une mascotte de l’armée, un avocat, un vendeur d’assurances, un entrepreneur de ferry boats, un candidat politique, un vendeur de pneus, un obstétricien, un opérateur de station pétrolière, un directeur d’hôtel, un restaurateur” ?

Ce n’est qu’entre 48 et 49 ans que Sanders a enfin finalisé sa fameuse “Recette Originale” pour son KFC.

À 65 ans , Sanders visitait des restaurants, pour convaincre leurs gérants de se franchiser à son fameux poulet. Il a essuyé plus de 1000 refus de restaurateurs avant de trouver enfin quelqu’un qui daigne utiliser sa recette !!!

Mais ses efforts ont finalement payé, car en 1963 il dirigeait 600 restaurants KFC, étant ainsi la plus grande chaîne de fastfood des Etats-Unis !

Aujourd’hui, KFC a presque 20.000 filières dans plus de 100 pays – ce qui en fait la seconde plus importante chaîne de restaurants dans le monde, juste après McDonald.

Combien de croyances limitantes le colonel Sanders a dû devoir renverser pour pouvoir persévérer et vaincre le découragement !

Voir cette technique des affirmations positives, pour contre carrer vos croyances limitatives