Apprendre la technique de recadrage pour réorienter l’énergie d’un collaborateur, sans entrer dans le jeu des « reproches et justifications ».

La technique de recadrage consiste à proposer à l’autre une autre perspective (voir notre article : changer de perspective), un point de vue différent qui cadre autrement la façon dont il voit les choses.

technique de recadrage

La technique de recadrage est un rappel de conventions passées librement entre deux personnes responsables qui se sont liées par un contrat de délégation. Au sens propre, recadrage signifie, rappel du cadre !

Il s’agit donc d’une référence factuelle à l’accord initial, qui oriente l’échange sur les solutions possibles, ne laissant aucune place à la justification.

Technique de recadrage ou reproche stérile ?

  • Le recadrage constructif est une démarche consciente (et non involontaire et compulsive) : un recadrage a besoin d’être pensé, élaboré. Même s’il peut être fulgurant et intuitif, il est le plus souvent préparé.
  • Le recadrage constructif vise des solutions, au lieu de n’être qu’une réaction d’impuissance et de dépit.

Susciter un comportement différent dans le cadre d’un contrat d’objectif clair, est un impératif quand on constate un écart par rapport aux engagements initiaux. Cela n’a rien à voir avec une plainte ou un reproche, qui sont des tentatives de manipulation affective et de contrôle sur les autres, pour avoir du pouvoir et de l’emprise sur eux.

 

Exemple de technique de recadrage, qui évite les justifications :

« Je ne suis pas satisfait de ce travail, dont le résultat ne correspond pas à l’objectif visé (décrire factuellement en quoi). Quelles mesures correctrices pouvez-vous prendre pour vous rapprocher davantage de la cible, dont nous étions convenue ? »

« Ce n’est pas ma faute, c’est parce que… »

« Je vous arrête tout de suite, il y a certainement de bonnes raison à cela, mais je préfère que nous nous concentrions sur ce que vous pouvez faire différemment pour revenir à l’objectif. »

 

recadrage constructif

 

Mener un entretien de recadrage n’est pas forcément agréable. Mais quand faut y aller, faut y aller !…

Ceci dit, autant savoir comment bien le faire, parce que rater un entretien de recadrage peut avoir de sérieuses conséquences négatives sur votre relation à votre collaborateur et à l’ensemble de votre équipe.

Travail insuffisant, comportement inadéquat, non respect des consignes, non-respect des délais, tenue inappropriée, propos déplacés, retards répétés, absences injustifiées, insubordination, rendement qui laisse à désirer…

Que faire face aux écarts de conduite de ses collaborateurs lorsque l’on manage une équipe ? Si vous souhaitez préparer avec un coach professionnel votre entretien de recadrage constructif d’un de vos collaborateurs qui vous posent des problèmes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une seule séance de coaching téléphonique.

PAUL DEVAUX : 06.10.56.14.96

coaching professionnel

 

Technique de recadrage d’une croyance

Vous offrez un point de vue différent à votre interlocuteur sur un événement ou un comportement.

  • A une personne qui pleure la mort d’un conjoint, vous pourriez dire : « d’après vous, votre conjoint est-il plus heureux quand vous pleurez ou quand vous profitez de la vie ? » Ce qui hors du contexte, peut paraître une question froide et sans coeur, est en fait une manière de proposer chaleureusement une autre perspective, un autre cadre, et pourra parfois aider la personne à sortir de sa tristesse
  • A une personne qui se sentirait responsable des erreurs de ses parents, : » si vous aviez des enfants, vous les rendriez responsables de vos erreurs ? » Cela permettra à la personne de se rendre compte de ce qu’elle est en train de faire inconsciemment.
  • A un parent qui se plaint de ses enfants…. « Comment pourriez-vous être en paix même si vos enfants vont mal ? » ou « Dans quelle mesure n’êtes-vous pas responsable de leur état ?  »
  • Exemple de recadrage avec la technique de PNL : Une amie se plaint auprès de vous :« Lorsque mon père me reproche de ne pas m’appliquer assez à l’école, cela me fait perdre la confiance que j’ai en moi ! » Recadrage possible :« Ne serait-ce pas juste une façon maladroite de te dire qu’il sait que tu es capable de faire mieux ? Parce qu’il a conscience de ton vrai potentiel ?»

La PNL a bien étudié comment recadrer les croyances limitantes. Toutefois une question se pose pour des coachs qui voudraient utiliser ces méthodes : cela pose la question éthique de l’ingérence et de la manipulation. A vous de voir : en tous cas, voici une façon de voir justement…

Selon Alexandre Delivré, voici la trame d’une technique de recadrage en PNL :

  1. Une personne est dans un système de croyance qui manifestement lui pose problème. Mais cette personne ne sait pas comment sortir de son problème car elle ne voit pas de solution pratique. Cette personne n’est satisfaite par aucune solution pratique et raisonnable que vous lui suggérerez (la personne répond toujours sur le mode « oui mais… »).

  2. Vous communiquez une information banale, qui s’ajoutera au système de représentation de la personne et le modifiera (ce qui amenera cette personne à une nouvelle solution qui deviendra évidente et simple). On appelle ça le changement du contexte, ou du sens.

    Le but n’est pas de transformer le système de représentation de manière directe, en « l’agressant », mais en nous en servant tel qu’il est. Il suffit d’ajouter un élément anodin dans son système cognitif.

    La réorganisation du système de pensée de la personne se fera alors automatiquement et viendra de « lui », ce qui limite les réactions d’opposition au changement.

  3. La personne change alors sa manière de voir les choses et en conséquence adopte un nouveau comportement, vous avez fait un recadrage.