Managers, leaders, coachs Libérez votre potentiel

Coaching par le corps, coaching de l’énergie

Dans ce nouvel article, j’aimerais partager avec vous l’état d’avancement de la “recherche et développement” du Club de coachs NRGy.

C’est un club d’une trentaine de coachs, qui réfléchissent et travaillent ensemble sur des questions de fond, parfois aussi sur des missions client, sur l’impulsion de Frank Salles et de moi-même, qui formons et supervisons des coachs individuels et d’équipe depuis plusieurs années.

Lors de notre dernière rencontre, nous avons proposé aux membres du club un travail de “coaching par le corps”, qui permet :

  • au client de sortir de l’intellect pour enraciner son exploration de ses difficultés depuis ses sensations corporelles, et y prendre appui pour bâtir ses meilleures solutions. Les sensations corporelles du client sont ses meilleures alliées. Grâce à elles, il peut à la fois repérer les ramifications physiques dans son corps des obstacles qu’il rencontre, et commencer à les dissoudre pour libérer la voie intérieure à ses actions extérieures…
  • et au coach de mieux s’aligner, d’être mieux présent et pleinement disponible à son client, attentif aux échos systémiquesen favorisant en lui-même l’émergence d’un état d’écoute profonde et d’attention chaleureuse offerte au client.

Si vous ressentez en vous une résonance pour ces notions, nous les développons dans notre cycle de 4 jours de perfectionnement au coaching individuel :

“Pas touche…”

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, je précise que dans cette approche corporelle du coaching, on ne se touche pas physiquement avec le client ! Nous parlons bien de coaching professionnel (qui intègre les sensations physiques ressenties par le client) et pas de papouilles corporelles, qui ont toute leur place ailleurs que dans le coaching, mais dont le coaching n’a pas besoin, de notre point de vue. Et puis c’est une question aussi de clarté et de lisibilité. Nous préférons ne pas faire de mélange… il y a déjà bien assez de complexité et de confusions comme ça, pour prendre le risque d’en rajouter en allant mélanger une thérapie corporelle avec le coaching professionnel (du moins tel que nous le pratiquons et l’enseignons).

Voici une courte vidéo pour vous mettre en appétit sur le sujet :

Coacher en profondeur…

Se connecter au centre, au lieu de rester en périphérie…

Si vous souhaitez coacher en profondeur, il faut s’engager dans ses sensations corporelles, pour coacher depuis la profondeur de vous-même…

Parce que  pour aller vers l’autre, il faut d’abord rentrer en soi-même.

Pourquoi ?

Parce que c’est au centre de soi-même (donc in fine : au centre de son propre corps) que l’on est en contact avec le centre de toute chose, et donc aussi avec le centre de l’autre (son point fixe intérieur depuis lequel il peut changer ce qui est mobile chez lui !)

Descendre dans la profondeur de soi-même

Alors, comment descendre dans la profondeur de soi-même, à volonté en quelque sorte, juste parce qu’une séance de coaching commence ? Ce n’est pas toujours évident, de faire cela sur commande, il faut le reconnaître. Mais il y a la possibilité d’apprendre et de s’entraîner. C’est ce que nous proposons dans la formation au coaching de l’énergie.

Utiliser son propre corps dans le coaching

Entrainez-vous à “descendre” dans vos sensations corporelles avec le souffle quand vos poumons se vident, et attendez au fond de vous-même, que l’inspiration vous inspire de nouveau et vous porte vers l’extérieur et vers le haut de vous-même…

Tandis que vous écoutez votre client, laissez vous respirer ainsi :

  • A l’expire vous descendez, vous vous intériorisez, vous gardez une partie de votre attention à l’intérieur de vos sensations corporelles.
  • Et à l’inspire, tandis que vous relevez le regard, ouvert et non focalisé, vous inspirez ce que dit votre client…

Esquissez peut-être un très léger sourire, cela vous aidera à ne pas prendre malgré vous un air trop sérieux, à cause de la concentration que cette pratique requiert au début, avant qu’elle ne devienne parfaitement intégrée et naturelle.

Posez ainsi avec votre attention sur quelques échanges respiratoires de cette sorte et observez comment le calme s’installe en vous.

  • Que se passe-t-il ? Que ressentez-vous : sensations corporelles, émotions, images, paroles, idées, réactions émotionnelles diverses…
  • qu’est-ce qui se manifeste pour vous à l’intérieur, tandis que vous écoutez et ne quittez pas votre client ?

Ce qui émerge alors spontanément dans votre champ de conscience, c’est du matériel de coaching très précieux. Contentez-vous de l’apprécier, sans le manipuler, sans rien en faire.

Eventuellement, si vous être très rôdé à cet exercice, vous pourrez vous en servir pour renvoyer un miroir puissant, et ce sera du “pain béni” pour votre client.

Vous êtes en relation tout en étant profondément enraciné en vous-même, et de cette qualité de présence, une forme de calme, de paix, de confiance, et même de joie et d’optimisme, se dégagent naturellement, qui contamine positivement votre client. 

Rien que de vivre cette expérience de descendre et monter au rythme de la respiration, et d’observer ce qui se passe dans la profondeur des sensations est déjà un accompagnement puissant, qui impacter votre client, même si vous ne faîtes rien d’autre de spectaculaire…

Et si le client ne sent pas son corps ?

Posez une question, par exemple, pour réinvestir la relation, si vos propositions ont déconnecté le client. en revenant à vous, il pourra mieux repartir dans son propre corps peut-être…

Voir le replay du webinaire : Coaching par le corps

Il arrive que des personnes ne sentent “pas grand chose” quand ils explorent l’intérieur depuis le fond de l’expiration, hormis du bien-être, du calme, de la présence… bref des mots génériques leur viennent laborieusement à la bouche pour décrire confusément un état global. Rien de mal à cela. Bien au contraire : c’est déjà très bien d’être descendu là et d’éprouver, maintenant, cette sensation diffuse de l’être qu’ils sont. Surtout qu’ils n’aillent pas “chercher” mentalement des sensations ou des mots pour les décrire. Au contraire : qu’ils se maintiennent tranquillement dans cet état de tranquillité sans mots, sans sensation particulière et laissent venir… Et c’est tout !

Comprenons bien que ce ne sont pas les réponses qui comptent mais les interrogations qui soutiennent l’écoute. Parce que l’écoute affine l’état de Présence. La Présence est d’ailleurs l’écoute elle-même… aussi, écoutez attentivement. Et ne faites rien d’autre que d’être là, gentiment, amicalement.

Et vous verrez bien ce qui se passe pour votre client…

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services
logo nrgy

Inscrivez-vous à la newsletter NRGy et recevez gratuitement votre ebook sur le coaching de l’énergie !

Merci pour votre inscription !