shocked-astonished-animals-photography-3 700
« Je suppose que vous n’êtes pas sérieux, si ? »

Pourquoi et comment être créatif dans le coaching ?

Le coaching aide à percevoir la situation d’une manière inédite pourt trouver des solutions innovantes, établir de nouveaux liens et ouvrir vers de nouvelles possibilités.

Donc un coach, c’est quelqu’un qui stimule la créativité de ses clients afin qu’ils aperçoivent de nouvelles possibilités et trouvent eux même de nouvelles solutions, pour faire face aux problèmes qu’ils rencontrent.

Contacter un coach, c’est utile si vous tournez en rond seul dans la boite à problèmes et que vous n’arrivez pas à en sortir.

Démarrer un coaching, c’est faire preuve de curiosité, d’envie d’agir différemment pour dépasser une situation, la transformer…

Cela sous entend donc d’ouvrir ses capacités cérébrales à la nouveauté, d’oser la prise de risques pour expérimenter de nouvelles façons de faire, d’être afin de pouvoir agir différemment.

Stimuler chez nos clients des modes de pensées nouveaux, activer leur créativité, leur capacité a prendre des risques, a essayer quelque chose de nouveau : voilà en substance ce qu’est le métier coach de mon point de vue.

Et c’est quoi la différence avec être créatif ?

Eh bien, justement, c’est exactement la même chose !

La créativité aide à percevoir la situation d’une manière inédite pourt trouver des solutions innovantes, établir de nouveaux liens et ouvrir vers de nouvelles possibilités. 🙂

Etre créatif, c’est un état d’esprit

« La créativité c’est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, briser les règles, faire des erreurs et s’amuser » Mary Lou Cook

Etre coach créatif, ce n’est donc pas juste utiliser des crayons de couleurs et faire dessiner nos clients (ou tout un tas d’autre méthodes dites « créatives »…).

Etre créatif dans le coaching, c’est ouvrir des fenêtres de possibilités avec nos clients, les accompagner dans une sortie du cadre habituel mais en respectant leur style, leur type d’ouverture à nouveauté.

Certains clients visuels aimeront dessiner le problème, une forme de libération métaphorique, pour ensuite dessiner une solution.

D’autres, qui sont plus dans le ressenti tactile, auront besoin d’autres approches.

Par exemple, un client qui évoque son problème de non choix entre 2 opportunités professionnelles a utilisé le terme « j’ai le cul entre 2 chaises, je ne sais quoi faire, du coup je ne décide rien, c’est pire ».

656786593

L’intuition immédiate est de lui faire expérimenter cette situation :

  • Le faire s’asseoir concrètement entre 2 chaises pour l’inviter à ressentir son inconfort.
  • Puis expérimenter chaque chaise-possibilité : quelles appréhensions, quelles envies, difficultés, motivations?

Il peut ainsi très vite trouver ce qu’il lui pèse pour valider son choix,

Il pourrait ainsi réaliser qu’il a besoin de s’assurer du soutien de sa famille, par exemple, face à une peur de déménager ou de se lancer dans un nouveau job.

Evidemment au moment ou je dis à mon client de s’asseoir entre les 2 chaises, il me regarde surpris, décontenancé…

être créatif ? C'est pas sérieux !
(« Vous êtes sérieuse, là ? »)

Mais c’est justement le ressenti inconfortable de la situation qui lui dictera comment ne pas  rester ainsi, lui donnant alors les moyens de choisir.

Ce simple exemple, montre que s’adapter aux besoins de notre client, parler sa langue, comprendre et accepter pleinement son univers, ses valeurs pour qu’il se sente compris et en sécurité pour oser : voilà le cœur du métier de coach !

Et il faut oser aussi le bousculer un peu pour qu’il sorte de ses problèmes qu’il ressente l’inconfort des non choix parfois et s’ouvre à la pensée divergente, à l’inspiration.

113069424

Parmi les approches qui bousculent, il y a effectivement l’image, la métaphore, qui activent d’autres parties du cerveau : l’inconscient.

Quitter les mots et symboliser le problème par un objet, une image, un positionnement corporel est souvent bien plus révélateur qu’une somme de pensées que le client s’est déjà lui même répété dans sa tête à la recherche d’une solution qui n’est pas apparue. 

Etre un coach créatif

Le coach créatif est donc attentif à tous ces aspects et laisse son intuition inconsciente s’exprimer pour laisser son client utiliser la sienne au service d’une résolution inspirée.

Un bon coach a donc pour mission d’être impertinent, audacieux, libre lui aussi d’associer des idées, des approches. Pour être ce coach créatif et inspiré, qui provoque des insights créatifs chez son client, il faut :

  • être à l’aise avec des sorties de schémas de coaching préétablis pour être en écoute de son client
  • être pleinement soi même et pleinement présent : d’être en écoute de ses propres intuitions
  • sortir de sa zone de confort, oser aussi soi-même !

Le coaching c’est avant tout une relation de confiance qui s’établit. Si le coach n’a confiance qu’en ses outils, et pas en ses intuitions et sa créativité : comment pourrait-il l’inspirer à son client une posture libre et inspirée ?

Retrouver sa créativité d’enfant

« Un adulte créatif c’est un enfant qui a survécu » Ursula K. Le Guin

Le système scolaire est plutôt fait d’apprentissages répétitifs de savoirs, de répétition de contenus qu’on n’est pas autorisé à remettre en cause. Associer des idées, combiner, coopérer pour créer du neuf n’est pas encouragé (voire largement réprimé).

Votre muscle créatif s’est-il atrophié ?

Tout cela conduit à des adultes qui ont oublié ces possibilités d’explorer du nouveau et laisser l’intuition s’activer. C’est comme avec le sport, quand on n’a pas pratiqué pendant longtemps, il y a des muscles un peu rouillés, dont on a négligé l’existence. La créativité très exprimée chez l’enfant qui invente, imagine en permanence s’atrophie si on ne l’utilise pas. Alors voilà, il est sûrement important de retourner muscler sa créativité personnelle. C’est ce que je vous propose de tester dans une formation-action de 3 jours : « Libérez votre créativité »

Formation : Etre coach créatif

Avec les années, il est possible que les chemins et le style d’accompagnement se soient stabilisés, des rails bien stables qui conduisent le coach à utiliser les mêmes approches qui « marchent bien ». Pour les coachs juniors, il est aussi rassurant d’utiliser les méthodes apprises, établies par des coachs formateurs qui ont fait leurs preuves. Mais pour développer votre style d’accompagnement, être pleinement authentique, il est vital de musclez votre propre style créatif.

Comment permettre vos clients de sortir du cadre d’imaginer des solutions nouvelles, si vous même vous rester dans des rails bien établis ?

Envie de raviver et de muscler votre créativité dans vos pratiques d’accompagnement ? Rejoignez nous pour libérer joyeusement votre créativité

Pour plus d’information

https://nrgy-training.fr/ecole-de-coaching/liberer-la-creativite-dans-le-coaching/

Ou contactez moi

Nathalie LOURDEL 06 63 01 91 87