Notre collègue, Bérenger Briteau, m’a appris récemment que Robert Dilts aurait écrit que les 4 ingrédients d’une bonne maîtrise de soi seraient :

  • Le calme : pour être lucide
  • La confiance : pour oser
  • La détermination : pour rester concentré malgré les obstacles
  • L’énergie : pour agir
Bérenger utilise ces 4 points d’appui dans les exercices de préparation mentale dans les séminaires de leadership positif. Il paraît que quand ces 4 conditions sont réunies, la réussite est généralement au rendez-vous, ce que je veux bien croire. Sans remettre en question ni la qualité de cet illustre confrère, ni la pertinence de ces conditions, je m’interroge sur leur ordre de priorité.

Maîtrise de soi et calme intérieur ?

Le calme ne permet pas directement d’être lucide, c’est plutôt la pureté du mental qui permet de voir la vérité, même si un mental agité ne peut être pur.
En revanche le calme permet de voir les grandes lignes, et de laisser passer l’inspiration sur les solutions (c’est peut-être ce que Dilts veut dire par lucidité ?). La Terre est en relation privilégiée avec l’Air  : Seul le calme -élément Terre- peut libérer la joie profonde qui est dans l’Air. Et inversement : seule une joie stable assure un calme et une confiance complète et durable. Mais pour autant les deux, même s’ils sont liés, sont à mon avis bien distincts.

Maîtrise de soi et détermination ?

Voyons maintenant la détermination : ça dépend comment Dilts l’entend. Mais admettons qu’il l’emploie à tort pour l’esprit de décision (ce qui n’est pourtant pas forcément la même chose). Dans ce cas elle serait plutôt dans le feu. C’est aussi en rapport à la liberté et à la responsabilité, le libre arbitre qui fait choisir et prendre des décisions… On voit bien que cela mobilise des parties de l’être en relation avec la tête, tandis que symboliquement la Terre se situerait plutôt dans le bas du corps Je rejoins la proposition de Dilts, quand il dit que la détermination (prise en tant qu’esprit de décision) amène la concentration, qui est en rapport avec la vue  (le Feu ).

Bref je trouve les 4 conditions intéressantes, mais un peu mélangées, et cela porte à une certaine confusion, avec laquelle je ne me sens pas confortable. Si comme moi, vous aimez que les choses soient claires (Feu), et adossées à une structure porteuse (Terre), vous apprécierez peut-être la vision que je vais maintenant partager des 4 conditions de la maîtrise de soi.

Les 4 ingrédients de la maîtrise de soi

Si je devais proposer les 4 ingrédients de la réussite par la maîtrise de soi, je dirais :

Lire la suite de l’article sur le site Orygin