Quels sont les paliers d’élévation spirituelle, les degrés d’évolution de la conscience, qui peuvent caractériser votre qualité de présence en coaching ?

Dans cet article nous essaierons d’apporter quelques éclairages sur les paliers d’élévation de la conscience qui sont traversés au sein d’une démarche de développement de Soi.

Les voici numérotés de 1 à 7, mais évidemment ce n’est qu’une présentation pédagogique de quelque chose de beaucoup plus fin et complexe, qui souffre plein d’exceptions à la règle 🙂

N’allez pas vous faire du mal avec cette classification, elle ne sert qu’à vous donner envie d’explorer plus avant. Elle n’a pas vocation à vous enfermer dans un système, qui servirait à vous rassurer faussement ou vous désoler d’être si bas… Au contraire, la vie est une merveilleuse exploration. Regardez cela comme on feuillette les belles photos d’un catalogue de tour opérator, vantant les mérites d’une voyage splendide…

Dans le coaching de l’énergie, on ne travaille pas directement sur ces piliers d’élévation spirituelle. Mais il est intéressant de les reconnaître dans votre pratique, tant pour vous situer vous-même que pour repérer éventuellement où sont vos clients.

Le coaching de l’énergie, est une approche systémique, à la fois spirituelle, sensible et pragmatique, dans le sens où elle intègre la dimension de l’esprit, tout en étant résolument incarnée :

  • le coaching concerne le plus subtil de l’être humain, qu’il envisage dans toutes ses dimensions. C’est à partir de ce qu’il est (un corps, mais aussi une âme et un esprit) que le coach accompagne son client, lui-même considéré comme une unité corps-âme-esprit.
  • le coaching est aussi une prestation concrète et contractuelle, un vrai métier, avec ses pratiques et ses outils, avec son éthique et sa déontologie, avec ses enjeux de performance pour le client et de rentabilité pour le coach.

Les données exposées ci-après relèvent d’indications proposées dans les Vedas et les Upanishad de la tradition indienne (600 ans avt JC), ainsi que dans les “yoga sutra” du célèbre Patanjali, réputé comme l’un des théoriciens du yoga (environ 200 ans avant JC)

1-Conscience matérialiste de survie instinctive

Le plus lourd des degrés de conscience est la conscience instinctive primaire. Recherche de satisfaction brute des besoins sexuels (sans forcément les correller à l’amour). Ce degré caractérise des individus assez grégaires, à la conscience grossière, chez qui le sens de l’importance la vie ou de la mort d’autrui est peu développé. C’est un palier très matérialiste (accumulation des biens, assouvissement des besoins primaires et des plaisirs des sens). Ni Divinité, ni survie après la mort ne sont envisagés à ce stade, sauf peut-être à travers des superstitions auxquelles l’individu n’adhère pas profondément.

2- Conscience grégaire groupale

Développement du sens de la relations humaine, pour se sentir exister plus fort en s’entourant d’êtres qui rassurent et amplifient l’emprise sur le monde matériel. Croyance implicite que la valeur est proportionnelle au pouvoir sur autrui, aux biens possédées et que le bonheur est fonction des plaisirs éprouvés. Croyance craintive en l’existence d’un être suprême, avec lequel on pourrait négocier pour en obtenir des faveurs en échange d’offrandes.

3ème degré d’élévation spirituelle

Début d’individualisation. Mais vision binaire et monopolaire fondée sur l’antagonisme et la dualité (amour-haine, dominant-dominé etc.). Recherche objective de compréhension de la dimension spirituelle, souvent déléguée à des intermédiaires, sensés être experts (des prêtres religieux), ou bien cantonnée à l’étude scientifique inféodée à des croyances matérialistes non conscientes. Recherche de systèmes idéologiques pour se rassurer.

Ce stade de conscience caractérise tous les moments conscients de notre vie et représente près des deux tiers du temps. L’activité cérébrale y est évidemment supérieure aux deux premiers niveaux.

4ème degré d’élévation spirituelle

Ouverture à l’amour désintéressé. Recherche de l’âme-sœur. Créativité artistique, recherche d’expression du beau, du bon et du vrai. L’accumulation de biens passe en second plan, la sensation d’être n’étant plus collée exclusivement à celle de l’existence. Perception intelligente des liens entre le physique, les émotions, l’intellect et la spiritualité. Sentiment de  responsabilité par rapport à ses pensées, émotions et actes.

Ce pallier de conscience, cultivé par la pratique méditative, induit des effets physiologiques, tant dans le cerveau que dans le corps : diminution du stress et de la pression artérielle, ralentissement du rythme cardiaque, activité hormonale ralentie, respiration plus régulière et plus subtile, activité cérébrale différente de celle de l’état de veille. On observe également un renforcement du système immunitaire. C’est comme si les batteries se rechargeaient. D’où l’intérêt, ne serait-ce que pour la vitalité, de pratiquer l’assise silencieuse de temps en temps (ou régulièrement). Par ailleurs l’expérience de cet état de conscience, aide à s’enraciner et procure de la stabilité psychologique.

Ce quatrième degré d’élévation spirituelle  de la conscience se manifeste lorsque nous méditons, tranquilles et silencieux, attentifs et alertes. Comme si nous étions témoin observateur de notre vie, nous acceptons de ne pas contrôler, tout en restant disponible et conscient de ce qui se manifeste dans le champ de la conscience, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

5ème degré d’élévation spirituelle

À ce niveau, la conscience se tourne vers elle-même : l’évidence s’impose que “je suis”, telle une conviction première, n’ayant pas besoin de raisonnement pour se justifier. Découverte expérientielle de deux plans de conscience. En quelque sorte un avant plan et un arrière plan :

  • A l’avant plan, les aventures du petit “moi”.
  • A l’arrière plan, la conscience vaste et stable du “je suis”

élévation spirituelle et plans de conscience

arrière plan de la conscience

A stade de développement de la conscience, l’individu s’est débarrassé de ses conditionnements, de ses tabous et de ses préjugés. Sa sensibilité perçoit l’unité sous-jacente à l’apparente dualité des phénomènes.

Rayonnement généreux et désintéressé, éventuellement : enseignement spirituel…

Dans cet état d’élévation spirituelle, sensation d’être relié au grand Tout de l’Unité. Désengagement progressif du sentiment restrictif d’être une entité séparée. La question de la comparaison ne se pose d’ailleurs plus. La conscience de “je suis” est unitaire. Ce niveau de conscience favorise l’émergence de l’intuition, par l’accès à une vision globale et unifiée des diverses situations de la dualité. Certains appellent cela la pleine conscience, qui se vit d’ailleurs facilement en état de méditation.Des dons plus ou moins exceptionnels et visibles peuvent alors se manifester (thaumaturgie, génie artistique, dons de prophétie, inspiration spirituelle, etc…).

Nota : divers dons de voyance ou de magnétisme peuvent n’avoir aucun rapport avec les degrés de conscience. Il y en a qui ont des flashs comme d’autres sont doués en chant ou en tennis. Cela ne fait pas d’eux des êtres doués d’une forte élévation spirituelle. D’ailleurs aux niveaux 1 à 3, les personnes douées peuvent en profiter pour asseoir une domination ou une fascination sur autrui à des fins de renforcement de leur ego.

6ème degré d’élévation spirituelle

Au 6ème stade de maturité de la conscience, en plus de nous ressentir comme une présence ou “la” présence (puisqu’à ce stade il n’ya pas de comparaison), nous sentons cette présence dans toute chose. Les croyants et les mystiques parlent alors de la présence de Dieu dans tout ce qui nous entoure, dans le visible et l’invisible, les minéraux, les végétaux, les animaux et chaque être humain.

A ce niveau de maturité de la conscience, l’être s’est désidentifié des contenus de son mental, pour accéder à une vision métaphysique Causale plénière. Dégagé de l’emprise de l’illusion (voir à ce sujet : “Le mythe de la caverne de Platon“), il n’est plus rivé au sol par la fascination du monde et la soumission à la tyrannie de son ego.  Conscient de la Divinité en Soi (comme en chacun de ceux qui l’ignorent encore pour eux-mêmes) cet être cultive une certaine solitude, pour préserver des instants de communion profonde dans les 8 béatitudes.

7ème degré d’élévation spirituelle

Le septième niveau de conscience spirituelle est la conscience de l’unité. Nous pouvons le qualifier d’état d’illumination ou d’éveil spirituel. Nous semblons être connectés à l’intelligence infinie, et jouir d’une très grande confiance, totalement présents à l’instant présent.. Les facettes du moi sont vues depuis le “Soi” impersonnel et universel.

La vision est focalisée sur la dimension spirituelle immanente et transcendante à la matière. La matière n’est pas rejetée pour autant. Au contraire, elle s’illumine en tant que Tabernacle de La Présence, manifestation de l’Esprit.

Avertissement

Pour chacun des stades de développement, il faut distinguer le moment où on y fait une incursion furtive, une période de vie où certains aspects de ce stade commencent à poindre et le moment où le niveau de conscience est parfaitement intégré, au point de commencer à engager dans le degré suivant. Il est possible qu’on soit déjà un peu sur un degré tout en n’étant pas encore parfaitement établi dans un ou deux degrés en-dessous.

N’allez pas vous laisser enfermer dans cette brave mais pauvre classification (elles le sont toutes). Elle ne doit servir qu’à vous donner envie d’aller de l’avant. Nous aimerions stimuler en vous l’envie d’expérimenter, booster votre désir de vous dépasser, de sortir de l’identification à votre personnalité , pour que vous osiez être vous-même.

(aller plus loin : QUESTIONS SPIRITUELLES PRATIQUES)

Et le Coaching de l’énergie dans tout ça ?

Dans cette formation de 4 jours, vous vous perfectionnerez dans l’approche de chaque énergie :

  • Vous rendre pleinement et immédiatement disponible (entrer en relation authentique dès le début d’une séance)
  • Repérer, assumer et renforcer l’impact de votre empreinte de coach (comment en cas de difficulté vous recentrer sur vos appuis pour marquer le point ?)
  • Approfondir et affiner votre écoute de l’énergie (ce qui vibre en l’autre, ce qui vibre en vous et ce qui vibre entre vous, tout en distinguant clairement ce qui se joue à l’avant plan et l’arrière plan de la relation et dans chacun de vous…)
  • Utiliser la confrontation comme antidote à l’interprétation (recours à la confrontation miroir au service de l’objectif du client)
  • Vous approprier un protocole visuel qui permet au client de mettre à plat son système de pensées et de se recentrer dans l’instant présent en se libérant de leur emprise
  • Découvrir une méthode simple, qui permet au client d’explorer sa situation depuis 4 points de vues complémentaires, et de bâtir une solution équilibrée à partir de 4 éclairages puissants
  • Repérer comment offrir la possibilité au client de passer tout de suite à un coaching de niveau 2
  • Cesser de nourrir des intentions par rapport à la réussite du coaching, pour ne pas porter la séance et permettre à votre client de se brancher à sa propre source d’alimentation

Connaître le programme et les dates